La généalogie d'Henri PAITRAULT

La généalogie d'Henri PAITRAULT...

la Tesserie panneau
la Tesserie plan cadastral

la Tesserie plan cadastral 1837 (général)

la Tesserie plan cadastral

la Tesserie plan cadastral 1837 (détail)

la Tesserie plan cadastral

La Tesserie aujourd’hui est un lieu-dit, plusieurs habitations ont été construites depuis l'époque des Paitrault, et le terme de Tesserie regroupe cet ensemble. Il y a cependant à l'endroit des parcelles 58-59 du cadastre 1837, aujourd'hui lot 53,une maison, les bâtiments annexes ont disparu. La construction qui semble dater de la fin du XIXeme siècle et rappelle celle des mas provençaux, sauf qu’il manque la tonnelle « avé » la vigne vierge pour boire l’apéritif à l’ombre.
Toutefois Lilou conteste cette localisation, il pense que la Tesserie, aujourd'hui, est un amas de ruine, mais je n'ai pas sa localisation précise. Le débat reste ouvert


la Tesserie plan cadastral 2014

la Tesserie plan cadastral 2014

René (1736) et sa famille arrivèrent à la Tesserie après 1768. Il en sera le bordier. Il y décèdera en 1820 à 84 ans. Ses deux garçons, Jacques (1765-1842) et Louis (1768-1852) prendront le relais et seront propriétaires.
Ils décèderont tous deux à la Tesserie. Tous les enfants de Louis naîtront à la Tesserie, le dernier étant Pierre en 1814, le dernier de Jacques à y naitre en 1815 est François Philippe. Ils occuperont les parcelles 57 et 59 du cadastre.

Je n’ai pas de preuve de la reprise de l’exploitation par un de leurs enfants. Pour ceux de Louis, je n’ai rien, sauf pour René (1797) grâce à M. Serge Pacaud qui m’a envoyé des documents ci-dessous on sait qu'il habitera le bourg. Pour les enfants de Jacques, je n’ai aucun renseignement ni sur Jean (1802) ni sur Marie Françoise (1805). François et François Philippe se marieront chacun avec une fille Collin, Marie et Suzanne à St Marc La Lande.

Tous leurs enfants naitront à St Marc.
Les Paitrault ont définitivement quitté Mazières.

Les bordiers à la Tesserie semblent être à géométrie variable:

Pourquoi ce changement en 1805 ? Jacques n’a que 41 ans, il lui reste 36 ans à vivre, il doit donc être en bonne santé.
La charge de bordier était-elle trop lourde? son frère était-il plus compétent? Y a-t-il eut conflit entre les deux frères? S'il y a eu un sale climat, c'est peut-être une des raisons pour laquelle aucun enfant ne reprendra la Tesserie.
A deux siècles de distance il est difficile, sans éléments tangibles de trouver une réponse.

La particularité de la Tesserie est qu’on y trouvait des artisans tisserands (d’où son nom), qui travaillaient pour de plus gros confrères établis à Parthenay. Ils travaillaient le lin cultivé localement

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

la maison de René au bourg

la maison de René (1797) au bourg Cette photo date de 1900.


Ci-dessous l’extrait du cadastre de 1837.La petite croix et la flèche jaune indique la maison de René. la maison de René au bourg

Plan cadastral de la maison de René (1797) au bourg


Pour la petite histoire la maison de René fut vendue en 1876 à Claude Thabault dont le fils écrira « Mon Village, ses hommes, ses routes, son école », qui m’a servit de fil conducteur.

Ci-dessous le même lieu en 1906 et 2014 la maison de René n’est plus. la maison de René au bourg


2014-mazieres

photos 2014 : Sylvianne Mas-Paitrault