La généalogie d'Henri PAITRAULT

La généalogie d'Henri PAITRAULT...

1840-naissance Antoine François Paitrault
1840-naissance Antoine François Paitrault

1840-naissance Antoine François Paitrault

Lan mil huit cent quarante le vingt six juillet a sept heures du soir pardevant nous louis massé officier de létat civil de st marc lalande canton de mazieres departement des Deux Sevres est comparu françois paitraut agé de trentre quatre ans ouvrier masson demeurant a lalande de cette commune lequel nous a présenté un enfant de sexe masculin né d’aujourd hui sur les cinq heures du soir de lui déclarant et marie collin son epouse demeurant au dit lieu de lalande et auquel il a déclaré vouloir donner les prenoms d’antoine francois les dittes declaration et presentation faites en presence d’antoine (...) agé de trente cinq ans et de phillippe paitraut agé de trente un an ouvrier masson demeurant tous les deux au dit lieux de lalande et nous ont le père et les temoins déclaré ne savoir signer de ce(...) present acte de naissance après qu’il leur a été fait lecture.

Sur cet acte on parle d’un Philippe Paitrault 31 ans dont je n’ai trouvé aucune trace dans les Archives Départementales, son âge peut en faire un frère de François (1806), d’autant qu’ils ont le même métier. Ce pourrait être François Philippe, mais il est né en 1815 et n’aurait de ce fait que 25 ans et non 31. Mystère...



1868-Acte mariage Antoine François Paitrault-Madeleine Rousseau

1868-Acte mariage Antoine François Paitrault-Madeleine Rousseau

L’an mil huit cent soixante huit, le vingt du mois de juillet sur les dix heures du matin, par devant Nous Jean Louis Albert, maire et officier de l’État civil de la commune de Germond canton de Champdeniers département des deux Sèvres. sont comparus, dans la Maison commune pour contracter mariage :Mr. Paitrault Antoine François, âgé de vingt sept ans, né à St Marc La Lande le vingt six juillet mil huit cent quarante comme le constate un extrait joint de son acte de naissance, cultivateur , demeurant à St Marc La Lande, fils majeur de Mr. Paitrault François maçon âgé de soixante et un ans demeurant à (...), ici présent et consentant au futur mariage et de Mme Collin Marie décédée à St Marc La Lande le vingt trois février mil huit cent soixante comme en fait foi un extrait ci-joint de son acte de décès, et mademoiselle Rousseau Madeleine Justine âgée de vingt huit ans , née à Mazières le vingt et un juillet mil huit cent quarante ainsi que le constate un extrait ci-joint de son acte de naissance, servante, demeurant à (...) commune de la Chapelle Bâton, fille de Mr Rousseau Jacques, cultivateur, cinquante huit ans et de Mme Paitrault Marie Madeleine sans profession âgée de cinquante neuf ans demeurant ensemble à la Prairie commune de Germond, ici présents et consentant au dit mariage
Les témoins sont :
Paitrault François, cousin, 26 ans cultivateur à St Marc La Lande
Paitrault (Antoine)Philippe, oncle, 53 ans journalier à St Marc La Lande.
Rousseau Pierre Antoine, 33 ans, frère, journalier à Germond
Bonifait Pierre Celestin, cultivateur à Mazières


Les époux, les parents et un témoin ne savent pas signer, ce qui à cette date est étonnant.
Il est à noter que malgré ses 28 ans Madeleine a besoin du consentement de ses parents, pourtant le Code Napoléon de 1804, (cité dans l’acte) fixe la majorité à 21 ans. Est-ce simplement une formule désuète, une tradition ?
Mais j’ai retrouvé dans les actes de mariage d’ascendant de mon papa en 1884 à Oran la même formulation pour des filles majeures.
Je rappelle qu’Oran était la Préfecture du département du même nom et était régit par les mêmes lois que la métropole.